Campbell Addy, comment marier homosexualité et spiritualité

ghanasebastien mbotComment

Que se passe-t-il lorsque notre sexualité va à l'encontre de notre religion ? Notre tolérance envers les religions, qui pour la plupart prônent l'amour, a grandit avec le temps. Il en est de même pour les orientations sexuelle. Pourtant, à l'intersection de ses deux univers, sexualité et spiritualité, un No Man's Land existe. C'est cette terre inconnue que Campbell Addy, jeune photographe africain, a décidé d'explorer ...

http://www.dazeddigital.com/photography/article/34951/1/campbell-addy-talks-sexuality-and-spirituality-in-his-work

Comment fixer le prix de ses oeuvres ? Partie 1 - La production artistique

sebastien mbotComment

L'art est certainement ce qui nous définit le plus comme être humain. S'il nous paraît aujourd'hui présent partout, la question de sa rétribution a toujours été épineuse. Pourquoi certaines oeuvres valent des millions et pas d'autres ? Comment fixer le prix de mes oeuvres ? C'est peut être la question que tout artiste en herbe s'est posée au moins une fois ...
 

https://www.theartleague.org/blog/2016/05/20/price-artwork-beginners-guide/

Zanele Muholi, nous sommes moins libres qu'avant

South Africasebastien mbotComment

De toutes les notions humaines, la liberté est certainement l’une, si ce n’est la plus fondamentale. Elle est souvent l’étalon mesure d’une société juste et démocratique. Il n’est pas d’étonnant que la Liberté ait inspiré pendant des siècles tous les artistes à l’image de « La Liberté guidant le peuple » par Eugène Delacroix ou de la Statut de la liberté offerte par la France. Zanele Muholi ne sera pas la première ...

https://www.theguardian.com/artanddesign/2017/jul/14/zanele-muholi-365-protest-photographs

David Goldblatt, la grande imposture de l'indépendance

South Africasebastien mbotComment

En terme de longévité, David Goldblatt est certainement le photographe africain qui a le plus perduré.  Avec lui, ce ne sont pas moins de 50 années de photographie africaine qui vous contemple. Né dans une société extrêmement répressive et inégalitaire, David Goldblatt, par ses origines, en connaissait mieux que quiconque les dangers.

http://www.lemonde.fr/photo/article/2018/02/21/les-divisions-de-l-afrique-du-sud-vues-par-david-goldblatt_5260033_4789037.html

Angèle Etoundi Essamba, une réflexion sur l'identité africaine.

Cameroon, camerounLaura PallancherComment

Née en 1962 au Cameroun, ayant vécu en France puis aux Pays-Bas,  Angèle Etoundi Essamba s'initie à la photographie en 1984.                                                                                 Une diversité de milieux culturels qui a considérablement influencé son travail et sa vision du monde; un monde dans lequel elle puise son inspiration, fortement dominée par son héritage africain.
La dualité, l'identité, l'exploration de la forme et du sens sont les principaux sujets abordés par l'artiste, et ce à travers l'être humain, plus particulièrement la femme, qui reste l'élément central de son travail.                                                                                                        

USSI'N YALA : UNTITLED SERIE "STREETPHOTOGRAPHY"

Sanaa CaratsComment

Ussi'n Yala m'a raconté des histoires. Des histoires du Gabon, des histoires de Libreville et des anecdotes.Le talentueux photographe m'a raconté de belles histoires. Des souvenirs de paysages, d'enfants, de familles, d'hommes et de femmes. Mais ce n'est pas pour autant qu'il a souhaité donner un nom à la série qu'il présente pour Moadiga!

"Je n'ai pas souhaité donner de titre à cette série car c'est à la personne qui va la regarder de se faire une idée. Et puis, je ne veux pas intervenir dans son interprétation, ça deviendrait trop subjectif. "

Ce soir là dans l'antre du lieu culturel la Colonie à Paris, nous nous sommes entretenus, presque divertis, autour de cette série qui m'a fait découvrir le Gabon et plus précisément Libreville, où résidait Ussi'n il n'y a pas si longtemps. 

J'ai pu entrevoir ce qui a animé le jeune homme de 23 ans à capturer ces personnages et à les faire vivre en noir et blanc.

"Le noir et blanc m'évoque plus de choses et permet aussi au regard de faire plus attention au sujet présent sur la photo. Cela évite les distractions contrairement à la photographie en couleur." 

Ussi'n a commencé par des portraits de ses camarades de classe, puis s'est naturellement lancé avec talent dans la création artistique comme pour la série Pink Albino. La street photography lui permettra au fil du temps de capturer différentes émotions et ambiances.

Pour la sérié "Untitled", le style d'Ussi’n Yala comporte beaucoup de sujets actifs, en mouvement, comme pour montrer le dynamisme de son pays d'origine. Ainsi, certaines photos capturées au même endroit peuvent parfois rappeler les épisodes d'une même scène contrairement à un cliché pris à la volée. Et c'est peut être à nous, spectateurs de rassembler les pièces de cet ingénieux casse-tête!

A travers ce voyage, également commenté par Esteban, on finit même par se dire que la street photography d'Ussi’n Yala raconte l'histoire de ces personnages à différentes étapes de leurs vies et de leurs parcours dans la rue, comme à la ville ou la plage. Et ces inconnus finissent par représenter des images d’Épinal africaines tout en restant singulières et uniques car elles dévoilent des valeurs, us et coutumes et traditions de la population gabonaise.

 

upload.jpg

 L'ORPHELIN

Orphelinat de Libreville-C'est une photographie prise par Ussi'n Yala lors de la visite d'un orphelinat au Gabon. C'est le mystère des yeux fermés de cet enfant qui nous captive. Est-ce la solitude? C'est le seul enfant qui n'est pas en train de jouer. À quoi pense-t-il ? Est-ce le jeu ? Il  joue peut être à cache cache, avec ses amis au loin...

                                                                                                                           

https://www.instagram.com/ussinyala/