Adama Bamba, la "Photo-poésie"

maliLaura PallancherComment

Originaire du Mali, plus précisément de Sikasso, et né en 1975, Adama Bamba perpétue depuis l'âge de 13 ans une tradition familiale ancrée depuis deux générations, celle de la photographie.
 À travers son objectif, Bamba étudie divers thèmes tels que le regard enfantin ou encore l'empreinte de l'homme sur la nature tout en captant les visions d'une Afrique en perpétuel mouvement.
Dans sa série "L'infini, l'inachevé, l'imparfait", ses clichés en noir et blanc d'immeubles ou de chantiers abandonnés offrent une représentation purifiée de la ville de Bamako. En se focalisant sur l'aspect géométrique de cette métropole, Bamba capte un univers minimaliste presque conceptuel en allant au contact de la matière. Ces clichés de ruines modernes dévoilent plusieurs facettes de la ville et donnent à la fois une impression de profonde solitude, de vide, et d'arrêt du temps. 
Primé par la fondation Blachère lors des septièmes rencontres africaines de la photographie, et ayant exposé à Paris ou encore à Alger, Bamba dévoile un travail dont la poésie singulière interpelle: une photographie loin des clichés de l'univers coloré et tintamarresque des villes africaines.

From Mali, specifically Sikasso, and born in 1975, Adama Bamba perpetuates since he's 13 years old a family tradition rooted for two generations, photography.
Through his lens, Bamba examines themes such as child look or human footprint on nature while capturing the vision of an Africa in perpetual motion.
In his series  
"L'infini, l'inachevé, l'imparfait",  his photographs in black and white of abandoned buildings or construction sites offer a purified representation of Bamako. By focusing on the geometric aspect of this metropolis, Bamba captures a minimalist, almost conceptual universe by  going in contact with the material. These pictures of modern ruins reveal many facets of the city and give both a sense of deep solitude, emptiness, and time break.
Awarded by Blachere Foundation at the Seventh African meetings of photography, and having exhibited in Paris or in Alger, Bamba reveals a work whose singular poetry interpellates: a photograph far from the pictures of colorful and obstreperous African towns' universe.

 

par/By Laura Pallancher

REDACTRICE/REDACTOR

Passionnée d'art et d'écriture, Laura nous fait connaître les photographes africains

Passionate about art and writing, Laura promote African photographers