Art: Pourquoi vous n’arrivez pas à vendre

sebastien mbot2 Comments

On a la fibre commerciale ou on ne l’a pas. C’est ainsi que la plupart des gens raisonne. Si vous ajoutez l’aspect artistique, on vous fera une grimace d’incompréhension.
Vendre votre art n’est pas difficile.
Il vous suffit de faire une seule et unique chose: oublier tout ce que vous croyez savoir sur les vendeurs et la vente.  Pour cela, nous allons prendre quelques scènes que vous avez à coup sur vécu en entrant dans un magasin.

 Omar Victor Diop expliquant l'inspiration et la réalisation derrière sa série "Diaspora"

Omar Victor Diop expliquant l'inspiration et la réalisation derrière sa série "Diaspora"

 

Erreur critique numéro 1

Vous rentrez dans un magasin. La vendeuse ne vous dit pas bonjour. Pire, elle vous dit bonjour sans enthousiasme. Tout son corps crie qu’elle ne veut pas être là.

Personne n’achètera vos œuvres si vous n’avez pas la bonne attitude: enthousiaste, agréable et poli ! Vous vendez de l’art, pas des pommes de terre au marché. 

 

Erreur critique numéro 2

Vous regardez certains des articles. La vendeuse, sans vous jeter un regard -ou pire, en passant près de vous tandis qu’elle range- vous dit avec  une voix haute: 
« il y a des soldes sur les articles X ! » 

L’art est une question de moyens mais aussi de connaissances. Impossible et inutile d’essayer de vendre une Ferrari à quelqu’un qui ne sait pas conduire et qui peut seulement se procurer une Twingo. Vous ne pouvez juger ni de l’un ni de l’autre sans poser de questions. Demander avec délicatesse « quels artistes préférez vous ? Cela fait il longtemps que vous vivez dans le quartier ? Êtes vous loin de votre lieu de travail ? Dans quel secteur êtes vous ? » 

 

Erreur critique numéro 3

La vendeuse prend l’initiative de vous montrer un modèle:
« Celui la vous irait le mieux. »

Avant de faire toute recommandation, assurez vous d’avoir la confiance de votre futur client. Si vous avez posé les bonnes questions, vous avez gagné cette confiance. 

 

Erreur critique numéro 4

La vendeuse renchérit. 
« C’est celui que tout le monde préfère. Avez ça vous allez impressionner  !»

Durant l’échange vous avez soit décelé les centre d’intérêts et les motivations de votre futur client, soit de quoi en créer sur-mesures pour lui. Toute personne a des difficultés dans la vie, montrer en quoi votre œuvre peut l’aider à surmonter ses difficultés.

 

Erreur critique numéro 5.

Vous partez. La vendeuse vous dit au revoir.

Ce que vous proposez doit raconter une histoire. Une histoire se fait en trois actes.
Une introduction qui accroche: « Une œuvre inspirée par une révélation »
Un développement qui tient la route: « La réalisation de l’œuvre »
Et enfin, une conclusion sans équivoque: "L'oeuvre qui trouve son âme soeur, son propriétaire."
La conclusion se fait écho à l’achat du client.  Si vous êtes capable de lire un roman, alors vous pourrez raconter une histoire liée à l'oeuvre. Voyez ça comme un conte pour enfant.

 

En conclusion, vendre n'est pas si difficile. Ne soyez pas trop pressé et évité ses 5 erreurs fatales qui peuvent se résumer comme suit: une mauvaise attitude couplé au manque de confiance de votre interlocuteur, une mauvaise analyse de votre espéré-futur client ou un manque d'intérêt et d'imagination susciter par l'histoire mettant en valeur votre oeuvre

Une absence de vente viendra forcément d'une de ses erreurs. Corriger ses 5 erreurs et vous vendrez à chaque fois !

 

https://www.agora-gallery.com/advice/blog/2014/11/18/how-to-sell-your-art/