Djibril, Dramé aka "Gadaay"

Djibril, Dramé aka "Gadaay"

Djibril DRAMÉ, jeune artiste photographe africain d'origine sénégalaise, a très tôt fait partie de grandes productions locales. A peine entré dans le milieu de la photographie en 2007, Djibril participera en tant que plus jeune artiste photographe dans le livre « Dakar Emoi » des éditions Vives Voix. Juste après ce projet, il intègre le quotidien l’As où il a animé pendant une année une rubrique de photos appelée « Une image vaut 1000 mots ». En 2010, son art s’exporte à l’international, il représente le Sénégal dans des rendez-vous internationaux d’art contemporain : Festival GRAFFRICA à Las Palmas, Festival de la Ville de Tarifa (2011). Photographe attitré des graffeurs au Sénégal, il a exposé au Festival Jam Down South en Allemagne, du 24 au 30 novembre 2012, à l’Institut Goethe à Dakar, du 23 octobre au 22 novembre 2014, une exposition intitulée « Ma Ville Colorée ». Du 19 au 29 novembre 2015, cette même exposition est accueillie par la galerie lebasquiat art d’Abidjan. Elle regroupe des visages d’artistes graffeurs sénégalais comme étrangers, des messages forts à travers des clichés. Prochainement, « ma ville colorée » fera escale au Kenya et aux Etats Unis. A l’instar des grands portraitistes africains comme Malick Sidibé, depuis 2012, Djibril Drame plus connu sous le sobriquet de God eye (Gadaay) saisit des portraits à l’occasion des fêtes de Tabaski et Korité. Cette série a été publiée par les magazines : Afropunk et visiterlafrique. Son nouveau projet intitulé « l’Espoir est ivoirien » sera exposé à la boutique Rozumy en mars 2016 et a été publié par www.trueafrica.co. 

instagram: @gadaay

Babi the Hope